Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 avril 2006

Sonnet, ode, élégie.

Sonnet : ( de l'italien sonetto : mélodie chantée, chanson ) poème à forme fixe composé de quatorze vers ( isométriques = d'un nombre égal de pieds ) répartis en deux quatrains et deux tercets. Il aborde des thèmes de méditation et de contemplation. Né au XIII ème siècle en Italie, il est remis au goût du jour en France à la Renaissance avec Ronsard, Du Bellay, Marot...


Ode : ( du grec ôdê : chant, poème lyrique ) Elle traite un sujet noble sur un ton sublime en vers fixe et en strophes variables et parfois complexes. Elle offre une poésie morale par une approche parfois philosophique. Au XIXème et XXème, elle devient un chant de louange proche de l'hymne.


Elégie : ( du grec êlégeia : plainte, chant de deuil ) Poème formé en distiques ( deux vers accouplés ) Durant l'Antiquité, elle abordait les thèmes amoureux et principalement la plainte adressée à la bien-aimée, dans un genre dramatique ou lyrique. Au XVIème, en France, Ronsard l'utilise pour la modulation de plaintes et de prières. Le XVIIIème et XIXème siècles font du genre élégiaque une confidence plaintive sous un angle spirituel. Elle donnera naissance à la complainte.