Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 avril 2006

A retenir

Genres littéraires
On caractérise un texte d'après sa forme :
- Roman
- Nouvelle
- Théâtre
- Poésie
- Autobiographie
- Correspondance ( ou épistolaire )

Types de discours
Pour déterminer la volonté de l'auteur, on définit le type de texte :
- Narratif : personnages, actions, temporalité, focalisation
- Descriptif : description des espaces, personnages ( présent ou imparfait )
- Explicatif : neutralité de l'émetteur, vérités générales, connecteurs logiques
- Argumentatif : convaincre et persuader : opinions, arguments, exemples
- Injonctif : ordres et conseils ( impératif et subjonctif )

Points de vue
Qui raconte l'histoire et comment ?
- Focalisation interne : le récit et les descriptions partent du point de vue du personnage.
- Focalisation externe : le récit et les descriptions sont extérieurs aux personnages. Le narrateur en sait moins que les personnages.
- Focalisation zéro : ( point de vue omniscient ) l'auteur sait tout.

Le discours rapporté
- Style direct : paroles rapportées entre guillemets.
- Style indirect : paroles par des subordonnées
- Style indirect libre : paroles intégrées au récit : les verbes et les pronoms sont ceux du récit : sans guillemet ni subordonnées

Le genre autobiographique
L'autobiographe est à la fois narrateur et personnage principal. Le récit passe par le " moi " de l'auteur : on suit son point de vue. On le suit dans sa recherche de l'enfance:il y porte un regard d'adulte ( indulgence, rancoeur, nostalgie ). Ce qui fait que la mémoire peut être sélective et qu'il reconstruit une certaine image de sa personnalité. Il peut chercher à se justifier.
Au-delà de l'analyse et de l'introspection, l'autobiographie alterne les temps verbaux. ( ex : passé composé et imparfait = événement antérieur ; présent = événement contemporain ; futur = événement postérieur )

Les mots composés
Pour former le pluriel, on identifie la nature de chaque élément :
- nom + nom = accord
- nom + adjectif = accord
- nom + particule invariable = accord du nom
- verbe + nom = accord du nom
Pour le reste, on fait appel à la logique :
des garde-fous = le verbe garde ne s'accorde pas
des gardes-barrière{s} = le nom garde s'accorde
des arcs-en-ciels, des choux-fleurs, des pique-niques, des portes-fenêtres...
Pour les mots composés formés avec le verbe porte, on les laisse invariables :
un porte-clés > des porte-clés
un porte-monnaie > des porte-monnaie
( mais un porte-crayons ou des porte-crayons ... )

L'accord du participe passé
- auxiliaire être : accord en genre et en nombre
- auxiliaire avoir : cod placé avant le participe passé ? on accorde le participe !
- avec les verbes pronominaux : ( ex : se gratter, se laver... )
- verbes réfléchis : qui ne se conjuguent qu'à la voie pronominale ( on ne peut pas retirer le pronom personnel se ) le participe s'accorde avec le sujet.
- verbes pronominaux non-réfléchis : ( le pronom personnel se n'est ni cod ni coi du verbe ! ) le participe s'accorde avec le sujet.
- les autres verbes pronominaux : ( se + verbe transitif )
- si le sujet est cod, le participe s'accorde avec le sujet.
- si le sujet n'est pas cod : le participe ne s'accorde pas avec le sujet.
- verbes pronominaux qui n'admettent pas de cod: le participe passé est invariable.
- participe passé suivi d'un infinitif : le participe s'accorde avec le cod.
- participe passé des verbes pronominaux suivis d'un infinitif : ( on détermine mentalement le cod ).

Commentaires

rap ou poésie ?

http://blogshots.hautetfort.com

Écrit par : LE M | jeudi, 13 avril 2006

Les deux, pardi !

Écrit par : Magister | jeudi, 13 avril 2006

nonnnnnnnnnnn vou ecouter du rap ?

Écrit par : xander | jeudi, 13 avril 2006

nonnnnnnnnnnn vou ecouter du rap ?

Écrit par : xander | jeudi, 13 avril 2006

Oh mon dieu ils envahissent tout les forums ! Oh mais ... Ahhaaa Des RAPPEURS !!

Écrit par : Ne révèle pas son identité "bis" | vendredi, 14 avril 2006

Les commentaires sont fermés.