Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 avril 2006

Question fréquente

"Mais M'dame, l'auteur a-t-il pensé à tout cela quand il a écrit ce texte ?"

En général, OUI! L'auteur fait en sorte de penser à tout !
Il suffit pour s'en convaincre de se dire qu'entre l'inspiration et l'aboutissement d'un texte, quelque soit son genre littéraire, il existe des brouillons, des dizaines de feuilles de brouillons... pour la plupart des écrivains lorsqu'on les a conservées. Il existe donc, il est facile de s'en douter, des heures et des heures de travail durant lesquelles l'auteur ne doit pas se priver de raturer, d'ajouter, d'ôter, de tourner ses expressions dans tous les sens, de triturer la syntaxe, de pétrir la grammaire (et il suffit de lire par exemple les variantes aussi nombreuses que différentes pour la majorité)...
L'auteur cherche, le plus souvent, à exprimer TOUT ce qu'il pense, et pour y parvenir, il doit penser à tout. Ecrire commande de travailler, de transpirer, de s'épuiser, de s'investir dans l'écriture. L'auteur travaille sans cesse à son style, il doit se démarquer des autres écrivains, il cherche à capter l'attention du lecteur.

Toutefois, on peut s'interroger encore : l'auteur n'exprime-t-il pas plus qu'il ne veut parfois ?
Une fois encore, je répondrais oui, bien sûr ! Il ne faut pas oublier en chacun la part d'inconscient plus ou moins complexe qui nous habite : inconscient personnel et aussi inconscient collectif ! Il est donc difficile dene pas trouver dans un texte l'influence d'une époque, d'une mentalité ou d'un style de vie car chacun, même le plus grand génie littéraire qui travaillerait comme un fou ne peut échapper au poids d'une mode culturelle, esthétique, ne peut soustraire à l'influence d'une société ni à ses émotions (n'oublions pas que les critères de beauté évoluent tous les jours !). Ces influences s'expriment donc dans son écriture.

En général, la question suivante, c'est "Mais M'dame, ça nous sert à quoi d'analyser un texte ?"...

Commentaires

Comment savez - vous tout ca?
Voici ma question !!

Écrit par : fordora | lundi, 17 avril 2006

Bon ...Magister a dispuru...Elle est p'tete allée prendre son pti déj' ..?

Écrit par : fordora | lundi, 17 avril 2006

Votre question n'est pas dénuée d'intérêt, certes, mais ne fait pas réellement avancer le débat ! Dites plutôt ce que vous en pensez, posez (et opposez) des arguments, des contre-exemples...Que sais-je ! Je n'ai pas forcément raison...

Écrit par : Magister | lundi, 17 avril 2006

Si, en effet je pense que vous avez raison . Mais je pense que le francais a évolué depuis l'époque de Victor Hugo par exemple ... et peut etre bien qu'il a écrit des figures de styles ou même autre chose sans s'en rendre compte. Maintenant, ce sont plûtot les profs qui approfonsissent chaque mots et phrases des oeuvres des poètes.. Certes, je pense que les poètes ont beaucoup travaillé pour faire ces oeuvres qui sont maintenant très connues, mais au départ leurs oeuvres n'étaient pas faites pour être approfondies...

Écrit par : fordora | lundi, 17 avril 2006

Je pense que Victor Hugo savait parfaitement ce qu'il écrivait et avait conscience qu'il était "moderne" pour son époque ; il est "classique" pour nous aujourd'hui ! Je pense que les lecteurs du XIXème "approfrondissaient" les oeuvres de V. Hugo également.

Écrit par : Magister | lundi, 17 avril 2006

J'ajoute également que l'auteur maîtrise parfaitement la langue et ses formes afin d'exprimer avec une précision clinique ce qu'il veut signifier !

Écrit par : Magister | lundi, 17 avril 2006

Les commentaires sont fermés.