Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 mai 2006

3ème A

Correction de l'évaluation 3ème A

1) La parution de la pièce date de 1942 et la première représentation de 1944 sous l'Occupation allemande de la France.

2) Anouilh s'est inspiré de Sophocle, auteur grec du Vème avant J. C. Sophocle s'est lui-même inspiré de la mythologie grecque et en particulier du mythe des Labdacides, famille royale de Thèbes.

3) Antigone est la fille de l'inceste entre Oedipe et Jocaste, elle est la soeur de Polynice, Etéocle et Ismène. Créon est Eurydice sont ses oncle et tante (Créon est le frère de Jocaste) et Hémon (fils de Créon) est non seulement son cousin mais aussi son mari.

4) Antigone, après avoir été surprise par les gardes, est amenée devant Créon. La tension dramatique entre ces deux personnages est intense, Créon croit réussir à dissuader sa nièce de toute bravade inutile mais elle refuse le compromis et son idéalisme l'emporte. Elle commet une nouvelle l'interdit et accepte sa fin. Créon la condamne à être emmurée vivante. Hémon en apprenant la nouvelle la rejoint dans le tombeau. Préférant en finir immédiatement, Antigone s'est pendue et Hémon se poignarde devant les yeux de Créon qui tentait de le sauver. Eurydice, la mère d'Hémon se suicide de désespoir.

5) Le prologue est traditionnellement l'introduction d'une oeuvre, c'est un discours annonçant les thèmes développés. La particularité du prologue de la pièce étudiée est qu'il est personnifié : c'est un personnage à part entière. Il a son importance dans cette pièce car il donne le ton de la pièce : il est familier et révèle les anachronismes : il s'adresse directement au public et juge des personnages tous présents sur scène et méditatifs. Le mythe d'Antigone est réactualisé.

6) Le premier événement importatnt qui n'est pas montré sur scène est tout d'abord les différentes tentatives d'Antigone d'accomplir les rites sacrés sur le cadavre de son frère Polynice. La mort de Hémon, Eurydice et Antigone nous sont racontées par différents personnages.

7) Antigone est un personnage tragique avant tout parce qu'elle est se heurte à son destin, sa nature profonde. Elle refuse l'existence par orgueil. Son idéalisme est déçu par les principes avancés par Créon, elle a soif de pureté, elle peut l'avoir au prix de sa vie.

8) Comme souvent dans la tragédie classique, les personnages principaux de la pièce sont de famille royale, la dynastie des Labdacides, rois de Thèbes.

9) Le décor de la pièce est "neutre" avec "trois portes semblables". Il respecte l'unité de lieu (un lieu unique et polyvalent).

10) Dès les origines, la tragédie a une fonction morale. Le sujet, emprunté à la mythologie, doit susciter la purification des passions (catharsis) chez les spectateurs. S'identifiant aux héros, ils éprouvent par illusion pitié et terreur. Ils éprouvent et rejettent en même temps des passions sources de souffrance.

Les commentaires sont fermés.